ANDUZE

Urgent COVID 19 : Tous les rassemblements de l'Eglise dont les cultes sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.

l´Eglise Réformée d´Anduze : 450 ans d'histoire et un avenir !

La Réforme venue de Genève s'est implantée très tôt dans les Cévennes, et particulièrement à Anduze.   La plupart de ses habitants devinrent protestants et ils construisirent une  église dès 1560. Après de nombreux troubles dus aux guerres de religion,  l'Edit de Nantes promulgué par Henri IV en 1598, permit une certaine forme de paix dans la région. Malheureusement, son assassinat relança les hostilités, et progressivement le Languedoc devint la dernière province protestante. Dans les années 1620, le duc de Rohan, général en chef des protestants, choisit Anduze pour être son quartier général. Cette décision fit de cette petite ville un centre militaire important, avec tout ce que cela représente d'avantages et d'inconvénients.  C'est en 1629, que les protestants ont cédé à Louis XIII et Richelieu, par la « Paix d’Alais ». Ils signaient ainsi la fin du rôle politique des protestants et le début d’une longue répression.   Sous le règne de Louis XIV l’intolérance religieuse fut totale, et la Révocation de l'Edit de Nantes en 1685 entraîna la conversion forcée des habitants. Les célèbres dragonnades  enchaînèrent brutalités, incendies, pendaisons, envoi des hommes aux galères, viols et emprisonnement des femmes. Les Temples protestants furent détruits, dont celui d'Anduze en 1636.  Pendant cette période, les «réformés» continuèrent à s’assembler « au désert » malgré les interdictions et le danger, pour pratiquer clandestinement leur culte. C'est sur ce fond d'intolérance et  de persécutions religieuses qu'a eu lieu la fameuse "guerre des camisards" au tout début du XVIIIe Siècle.  La liberté de culte ne revint que par la signature de l'Edit de Tolérance (1787), qui donna aux protestants des droits civils et religieux, et par la publication de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen (1789).  Les « articles organiques » joints au Concordat de 1802 par Napoléon Bonaparte permirent aux églises protestantes de se réorganiser et de construire des Temples. Celui d'Anduze fut reconstruit dans sa configuration actuelle  en 1823.   Ancrée dans cette histoire, l'Eglise d'Anduze se veut résolument tournée vers l'avenir et le monde pour continuer à témoigner de la même foi et des mêmes engagements. C'est pour vivre cette ouverture que l'Eglise d'Anduze est membre d'organismes tels que la Communauté d'Eglises en Mission Cevaa, le Service Protestant de Mission Defap, La Communion Mondiale des Eglises Réformées, la Fédération Protestante de France et d'autres.

INFORMATIONS

Culte télévisé du 28 Juin

Le pôle Cévennes de la Fédération Protestante, la Fédération Protestante de France et  France 2 vous proposent de participer en direct au culte télévisé du dimanche 28 Juin. ce culte aura lieu en plein air, à Béthanie.  Il rassemblera l’ensemble des Eglise membres du pôle « Cévennes » de la Fédération Protestante. Depuis quelques années, la Fédération […]

Reprise des cultes publics

Le décret autorisant la réouverture des lieux de culte et la repris des activités cultuelles est paru le 22 Mai. Bien entendu, il préconise le respect strict des gestes barrières.  Toutes les recommandations, le communiqué du Ministère de l’Intérieur…etc se trouvent sur le site de la Fédération Protestante : Mesures à prendre pour la réouverture […]

Communiqué de la Fédération Protestante de France

Relatif à l’ordonnance du conseil d’Etat du 18 mai 2020 à propos des rassemblements dans les lieux de culte et de leur réouverture Pour les Eglises et communautés protestantes en France Pas encore de date précise pour la réouverture des lieux de culte : Le conseil d’Etat a ordonné le 18 mai au gouvernement de […]